Le blog de Michel Crépu Septembre 2021

  • Le bon Olaf ou comment rester cool
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 30/09/2021

    Il y a presque quelque chose d’italien dans l’apparente lenteur germanique de l’après Merkel. Ne dit-on pas qu’il va falloir des semaines, des mois, pour mettre sur pied une coalition gouvernementale digne du nom ? On se croirait à Milan, mais non, nous sommes bel et bien à Berlin, où les tractations vont leur train.

    > Lire la suite

  • Guy Petitdemange, aventurier de l’esprit
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 23/09/2021

    Une disparition qui n’aura pas fait trembler les fondations, mais dont la discrétion même finit par prendre le tour d’une singulière force. Guy Petitdemange vient de mourir, philosophe, l’un des rédacteurs de l’excellente revue jésuite Études, traducteur de l’allemand, connaisseur hors pair des grands textes mystiques, toujours au croisement de la philosophie et de la littérature.

    > Lire la suite

  • En lisant Les Mille et Une Nuits
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 17/09/2021

    À Combray, le jeune Marcel, qui a du mal à dormir, n’attend pas seulement de sa mère un baiser pour la nuit. Il attend aussi qu’elle lui permette de continuer la lecture des Mille et Une Nuits. Nous sommes là en présence d’un formidable trafic d’influences poétiques. S’agissant des Nuits, il faut bien dire que les origines anonymes de cet immense livre ne font qu’ajouter à la fascination.

    > Lire la suite

  • Jean-Paul Belmondo. L’homme qui ne savait rien
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 09/09/2021

    Qui a dit cela de Belmondo ? Jean Pierre Marielle ? Jean Rochefort ? Michel Audiard ? Belmondo pour qui vivre, c’était vivre des choses « marrantes ». De tous les grands artistes du cinéma, il était le plus affranchi, le plus ouvert aux vents qui circulaient autour de lui. Pour une fois, l’expression est respectable, on peut dire que Belmondo était un homme libre.

    > Lire la suite

  • Requiem sur Combray
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 02/09/2021

    La scène se passe non loin du célèbre Combray. On enterre Madame L., une figure familière aux habitués du bourg. Ils sont d’ailleurs tous là, avec leurs mines graves, ils sont chez eux, la mort appartient aux cycles de la vie agricole, des saisons, des rendez-vous permanents que la nature se donne à elle-même.

    > Lire la suite

 
Recevoir une alerte à chaque publication d’un article

Derniers articles

Houellebecq, son nom de Beaugency dans Paris désert Houellebecq, son nom de Beaugency dans Paris désert
Avec sa reliure façon « club français du livre », le dernier ouvrage de Michel Houellebecq semble une édition de luxe d’un grand roman d’Henri Troyat, du temps où les romans étaient conçus comme des armoires normandes, pour durer très longtemps. Qu’en sera-t-il de ce monstre narratif où l’auteur des Particules a voulu braquer sa lanterne ?

Présidentielle sans fin Présidentielle sans fin
Ce que l’on vit, maintenant, c’est l’après deuil des « grandes idéologies ». L’URSS est morte il y a trente ans et nombreux, alors, furent ceux qui pensaient à l’avènement d’un règne de l’après, confondu par certains avec la « fin » de l’histoire. Et puis l’on s’est rendu compte que cette « fin de l’histoire » contenait en elle-même quantité de virus clandestins, impossibles à détecter, qui n’obéissaient à aucune logique déjà expérimentée. On disait : « fin des grandes idéologies » alors même que c’était la notion de « fin » qui n’avait plus aucun sens.

Soir d’hiver Soir d’hiver
La fin de l’année s’approche, dans un climat de drôle de guerre. On croyait pouvoir se donne la fraîcheur intime d’un prochain Noël et voilà qu’il faut à nouveau astiquer les seringues. C’est le moment de ressortir un vieux NRF, cru 1977 entretenu au fil des mois, des ans, par celui qui en fut le promeneur mystérieux, Marcel Arland, plus que n’importe quel autre.

> Tous les articles
Rechercher
Ok

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.