Février 2019

  • Littérature et séries
    | Publié le : 28/02/2019

    Point de dîner entre amis qui ne vienne fatalement, entre la poire et le fromage, à la fameuse question des « séries ». Game of thrones, Homeland, Engrenages, etc. Force est d’ailleurs de constater qu’il ne reste plus aux débatteurs que quelques miettes du repas d’avant. Car il n’y a plus vraiment de discussion quant à l’emprise du modèle sur les esprits. On peut à peine appeler cela un débat, tant il est vrai que l’objet s’est imposé avec la même puissance que naguère la télé, la radio.

    > Lire la suite

  • Antisémitisme, plus jamais jamais plus
    | Publié le : 21/02/2019

    Le président a parlé, hier soir, au dîner du Crif, et comme d’habitude, il a bien parlé, sans notes, sans rien. L’antisémitisme a été nommé ainsi qu’il convenait, y compris dans la variété de ses nouvelles figures. Les mots sont là, les munitions nécessaires pour tenir un siège de mille ans. Et dans mille ans, il faudra faire le point, car le problème n’aura toujours pas été totalement éradiqué. C’est la première leçon : plus jamais jamais plus.

    > Lire la suite

  • La mule de Saint-Simon
    | Publié le : 14/02/2019

    Écoutons un peu, c’est Saint-Simon qui parle, à dos de mule, faisant route vers son poste d’ambassadeur à Madrid : « …passant les Pyrénées, je quittais avec la France la pluie et le mauvais temps, nous étions montés sur des mules dont le pas est grand et doux. » Saint-Simon voyage peu, il a tellement à faire dans sa soupente de Versailles. Le voir à dos de mule est en soi un spectacle rare.

    > Lire la suite

  • Ce qui se passe en France en ce moment
    | Publié le : 07/02/2019

    En Mai 68, on demandait l’impossible et on l’avait. En février 19, on demande le possible et on ne l’a pas. Au début des « gilets » jaunes, l’idée était qu’il s’agissait de « chemises » d’un nouveau coloris dont l’analogue n’était pas de bon augure, puis l’on se prit à penser que la vie quotidienne n’était pas de tout repos pour tout le monde et qu’il fallait le faire savoir. Enfin on se mit tout à coup à s’asseoir pendant des heures sous une tente avec le président de la république qui n’avait peut-être pas prévu ce scenario dans son programme.

    > Lire la suite

 
Recevoir une alerte à chaque publication d’un article

Derniers articles

À la place
Raymond Aron avait eu cette réplique à l’un de ses étudiants qui le pressait d’interpeller un haut membre de l’establishment politique : « demandez vous ce que vous feriez à sa place. » Aron a eu d’autres phrases plus étincelantes que celle-ci, qui sert beaucoup en fin de banquet agité. Mais justement : par sa platitude, son bon sens, son absence de phrase étincelante, elle nous paraît indispensable dans l’actuel chaos montant.

LA SOIF DU MAL
À Conflans Sainte-Honorine, le président a dit : « ils ne passeront pas », selon cette formule qu’on répétait contre les « fachos » dans les rues de Mai 68, trente ans après la guerre d’Espagne. Il n’y a rien à redire à cette formule lyrique, notoirement impuissante, mais qu’est-ce qui est puissant en ce moment ? Quelles peuvent être les puissantes paroles ? On apprend qu’un lycéen de 14 ans a reçu de l’argent pour renseigner le tueur, lui-même un adolescent de 18 ans. Dix-huit ans, pour décapiter son prochain, cela fait court, même dans un roman de Dostoïevski...

LES NOUVELLES AVENTURES DE L’ADJUDANT CASTEX
Hier soir à la télévision, Emmanuel Macron avait un peu l’air d’un aumônier sermonnant sa troupe de louveteaux indisciplinés. Physiquement, l’actuel président a changé. Plus trace sur son visage, de cet angelot mirifique qui nous avait fait penser à une version post moderne de Bonaparte. On pense si le vrai Bonaparte eût écouté la plainte des comédiens privés de théâtre ! Le président Macron que nous avons vu hier soir avait tout de l’homme qui déguste.

> Tous les articles
Rechercher
Ok

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.