Novembre 2019

  • Parler la foudre. Avec Hölderlin et Benoît Chantre
    | Publié le : 27/11/2019

    Revoici Hölderlin. Il est le dernier grand rendez-vous que les Européens ont avec ce qui leur reste de vie spirituelle. Il faudrait s’entendre par « vie spirituelle », qui ne rime pas forcément avec le régime bio ambiant qui compte pour rien ce que Hölderlin mettait au plus haut et qui nous échappe désormais : la vie avec les dieux, à l’échelle d’Hypérion-ange ? archange ? poète ? Tout cela en même temps et d’une manière telle que nous le recevons, non pas comme un message de l’au-delà, mais une nourriture pour maintenant, dans le temps.

    > Lire la suite

  • Gérard Philipe, l’ange foudroyé
    | Publié le : 21/11/2019

    Le nom de Gérard Philipe… Ce fut peut être le dernier grand mort des « arts et spectacles », tel qu’on put le voir durant ce « dernier hiver du Cid» que raconte Jérôme Garcin dans son livre[1]. C’était le temps, il y a soixante années, où tout le pays pouvait se rassembler au chevet d’un homme qui l’avait fait rêver. Cocteau était encore là, c’est lui qui était chargé de trouver les mots et tout le pays écoutait, se recueillait à l’annonce d’un événement qui le touchait au cœur. Cocteau s’adressait directement à l’acteur, « nous ferons en sorte que ta courte gloire devienne longue »…

    > Lire la suite

  • Pékin sur Seine
    | Publié le : 14/11/2019

    Ce sont les derniers mystères de Paris qu’Alexandre Dumas n’a pas eu le temps de traiter tellement il avait à faire. Il faudrait la plume des Goncourt Brothers pour faire sentir le mystère. Essayons quand même ! La scène a lieu dans un appartement du XVIIe arrondissement, rez-de-chaussée, de ce XVIIe qui est resté encore si proustien, avec ses rues qui ont l’air de fleuves à l’arrêt, ses façades à volets si parisiens, comme les touches d’un clavier de musique répétitive. Rue de Prony, qui connaît la rue de Prony ?

    > Lire la suite

  • Le Mur, trente ans de chute
    | Publié le : 07/11/2019

    Heureusement que le post it existe, sinon l’anniversaire de la chute du Mur de Berlin passait à l’as. Il y a trente ans, pensez si l’on se souvient de ce qui se passait alors ! La chute du Mur ? Mais qu’est-ce que ça veut dire ? De quoi parlez-vous ? Rarement événement historique à ce point parfait dans son scenario, aura perdu autant de puissance symbolique en aussi peu de temps. Il s’agissait pourtant de la vraie fin du XXe siècle, l’écroulement du communisme comme dernier grand événement.

    > Lire la suite

 
Recevoir une alerte à chaque publication d’un article

Derniers articles

FITZGERALD MAINTENANT
Les circonstances actuelles favorisent la lecture, sans contredit. Nous avons rouvert, ces derniers jours de pluie, notre vieille édition de Gatsby le magnifique chef d’œuvre de Scott Fitzgerald. Nous en avions gardé un souvenir essentiellement cinématographique. Le cinéma a donné le visage de Robert Redford à celui de Gatsby et rien n’a pu modifier ce rapport de force écrasant. Philippe Jaworski, éditeur en Pléiade du volume « romans » de Fitzgerald ne manque pas de souligner ce point important...

L’ETNA ENFIN
L’arrivée du printemps dans les lointains apporte avec elle une atmosphère de quasi joie. Les vaccins sont l’arme au pied, mais il y a désormais beaucoup mieux que la seringue anglaise ou chinoise. Il y a l’Etna. Le cher volcan a toussé hier comme on ne l’avait pas entendu depuis longtemps. Immédiatement, on comprend que ça ne plaisante pas. Les ruines de Pompéi ont toujours l’air d’avoir été carbonisées de la dernière minute. Une toux de l’Etna sonne comme une sorte de tocsin d’avant poste.

L’ETNA ENFIN
L’arrivée du printemps dans les lointains apporte avec elle une atmosphère de quasi joie. Les vaccins sont l’arme au pied, mais il y a désormais beaucoup mieux que la seringue anglaise ou chinoise. Il y a l’Etna. Le cher volcan a toussé hier comme on ne l’avait pas entendu depuis longtemps. Immédiatement, on comprend que ça ne plaisante pas. Les ruines de Pompéi ont toujours l’air d’avoir été carbonisées de la dernière minute. Une toux de l’Etna sonne comme une sorte de tocsin d’avant poste.

> Tous les articles
Rechercher
Ok

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.