Novembre 2016

  • Le coup du père François
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 24/11/2016

    François Fillon, le nouvel adoubé, confesse un penchant au catholicisme. Toutefois, ce n’est pas Dieu qu’il a remercié au soir de sa première victoire, mais le pilote de course Jacky Yckx, qui remporta six fois les 24 heures du Mans. On sait que M. Fillon taquine le bolide comme d’autres le goujon en rivière. Ce ne sont pas là les références habituelles d’un paroissien fidèle à la vesprée. Ses convictions spirituelles ressemblent aux membres d’un club anglais où la règle veut que l’on n’étale pas.

    > Lire la suite

  • Macron, le nouveau JJSS
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 17/11/2016

    La NRF, qui ne se trompe jamais dans ses diagnostics littéraro-politiques, affirme que Emmanuel Macron est l’héritier post-moderne de JJSS. Les enfants qui n’étaient pas nés à l’époque doivent savoir que JJSS veut dire Jean-Jacques Servan-Schreiber, qui fut également inventeur de journal. L’Express était fait pour les lecteurs qui ne se voyaient ni dans la peau d’un socialiste, ni dans celle d’un notaire de droite.

    > Lire la suite

  • « L’Amérique m’inquiète »
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 10/11/2016

    À l’instar de la duchesse de Guermantes, dans La recherche, se confiant à voix basse : « la Chine m’inquiète », nous pouvons nous écrier de notre salon du Ritz : « l’Amérique m’inquiète. » C’est bientôt l’hiver. Il pleut sur Paris, il pleut sur nos souvenirs d’il y a huit ans quand Barack bondissait sur la scène, l’élégance même. Tout cela a passé plus vite qu’un délavé d’aquarelle et la duchesse de Guermantes est partie se coucher en attendant le décompte des voix.

    > Lire la suite

  • Le temps d'une saison
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 03/11/2016

    Il fait beau sur la Seine, dix millions de selfies à l’heure devant la grande Pyramide. Si le Louvre pouvait parler – et il lui arrive de s’exprimer –, il raconterait comment Leïla Slimani décroche la couronne du Goncourt en cette saison d’automne littéraire. Voici une jeune franco-marocaine de trente-cinq ans, écrivant un roman, Chanson douce (Gallimard), avec l’adresse redoutable d’une experte en tension lente, implacable.

    > Lire la suite

 
Recevoir une alerte à chaque publication d’un article

Derniers articles

Windsor, papillon de nuit Windsor, papillon de nuit
Quelque chose nous dit que nous n’avons pas tout à fait épuisé la magie de ces images en provenance de la chapelle des Windsor. La reine à son banc, trois rangs en avant, complètement seule. On dirait un papillon de nuit épuisé qui a trouvé le moyen d’entrer là. Quelques instants de repos avant de reprendre la route. Sauf qu’il n’est pas question de remonter vers le nord, comme l’autre jour les oies sauvages, à la file, dans l’immense bleu d’avril.

Portrait de la reine en Queen Portrait de la reine en Queen
La mort de Philip d’Édimbourg nous a remis en présence de la reine Elizabeth avec ce génie de l’événement qui nous ferait croire que l’Histoire a un sens. Il n’y a que l’Angleterre pour faire vibrer une telle émotion. C’est le propre des monarchies auxquelles Bossuet rappelait le memento mori : Philip d’Édimbourg était au courant que tout part à vau-l’eau, il suffisait de le voir suivre Elizabeth, à deux pas derrière, comme se promenant. Mais il y a l’art et la manière.

La France en « réa » La France en « réa »
Cette saison d’avant été promet un spectacle pour lequel il ne sera pas nécessaire d’apporter son certificat d’AstraZeneca. Quoi qu’il en soit, nous sommes déjà décorés, il n’ y a plus aujourd’hui de cette atmosphère de fête qui enchantait nos rues de l’année dernière. Les mêmes qui battaient leur fond de casserole font maintenant du service après-vente pour malades égarés. Cette malédiction aura fait naître des vocations en nombre, en remplacement des volontaires manquants, eux-mêmes déjà percutés. La France est en état de réanimation.

> Tous les articles

Archives

Rechercher
Ok

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.