Août 2018

1 2
  • After after shave
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 01/08/2018

    Encore quelques jours, le temps que fonde la fièvre hystérique, et Alexandre Benalla paraîtra enfin pour ce qu’il est : un sage méditant, un œil du cyclone, très à distance du cirque, ayant déjà digéré son faux petit châtiment. Un soir de disgrâce aussitôt épongée par l’amitié présidentielle. Entre les deux Benalla, le cogneur scorcesien et le philosophe de Columbia à lunettes cerclées, vient d’en surgir un troisième : un jeune haut fonctionnaire glabre, calme par dessus tout, ayant son temps pour recevoir les journalistes.

    > Lire la suite

1 2
 
Recevoir une alerte à chaque publication d’un article

Derniers articles

FITZGERALD MAINTENANT
Les circonstances actuelles favorisent la lecture, sans contredit. Nous avons rouvert, ces derniers jours de pluie, notre vieille édition de Gatsby le magnifique chef d’œuvre de Scott Fitzgerald. Nous en avions gardé un souvenir essentiellement cinématographique. Le cinéma a donné le visage de Robert Redford à celui de Gatsby et rien n’a pu modifier ce rapport de force écrasant. Philippe Jaworski, éditeur en Pléiade du volume « romans » de Fitzgerald ne manque pas de souligner ce point important...

L’ETNA ENFIN
L’arrivée du printemps dans les lointains apporte avec elle une atmosphère de quasi joie. Les vaccins sont l’arme au pied, mais il y a désormais beaucoup mieux que la seringue anglaise ou chinoise. Il y a l’Etna. Le cher volcan a toussé hier comme on ne l’avait pas entendu depuis longtemps. Immédiatement, on comprend que ça ne plaisante pas. Les ruines de Pompéi ont toujours l’air d’avoir été carbonisées de la dernière minute. Une toux de l’Etna sonne comme une sorte de tocsin d’avant poste.

L’ETNA ENFIN
L’arrivée du printemps dans les lointains apporte avec elle une atmosphère de quasi joie. Les vaccins sont l’arme au pied, mais il y a désormais beaucoup mieux que la seringue anglaise ou chinoise. Il y a l’Etna. Le cher volcan a toussé hier comme on ne l’avait pas entendu depuis longtemps. Immédiatement, on comprend que ça ne plaisante pas. Les ruines de Pompéi ont toujours l’air d’avoir été carbonisées de la dernière minute. Une toux de l’Etna sonne comme une sorte de tocsin d’avant poste.

> Tous les articles
Rechercher
Ok

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.