D’après Proust


Mars 2013
Édition publiée sous la direction de Stéphane Audeguy et Philippe Forest
La Nouvelle Revue Française, N° 603
Parution : 28/02/2013
336 pages — 9782070140480

Il y a cent ans paraissait Du côté de chez Swann, le premier volume d'À la recherche du temps perdu. La chose est bien connue : personne n'a jamais lu Proust mais tout le monde prétend toujours se trouver en train – ou sur le point – de le relire. Pour ce numéro spécial du centenaire, la Nouvelle Revue Française a proposé à des écrivains d'aujourd'hui, romanciers ou essayistes, conformément au vœu de l'auteur qui concevait son livre comme une sorte d'instrument d'optique à l'aide duquel chaque lecteur lirait en lui-même, de relire et de réécrire Proust à leur guise et en toute liberté, s'essayant à l'art du pastiche ou à celui du commentaire, se rappelant les «journées de lecture» parfois lointaines où ils découvrirent ces Mille et une nuits modernes, glissant aussi dans le vieux monument foisonnant du livre, avec ses brouillons, ses variantes, leurs propres «paperoles» et accrochant ainsi à telle phrase, à telle scène du roman une parole au présent.

Plus de détails

Sommaire
Avant-propos [D'après Proust]
Philippe Forest
Pages 7-14


I. Journées de lecture
La Recherche, dans le temps
Stéphane Audeguy
Pages 15-27


I. Journées de lecture
Et maintenant?
Pierre Bergounioux
Pages 28-39


I. Journées de lecture
Dans le regard de l'autre
Pierre Assouline
Pages 40-48


I. Journées de lecture
Madeleine et miettes de madeleine
Serge Doubrovsky
Pages 49-53


I. Journées de lecture
Éthique et poétique de Marcel Proust
Juan Gabriel Vásquez
Traduit de l'espagnol par Isabelle Gugnon
Pages 54-60


I. Journées de lecture
Extraits du journal de Proust 1913
Laurent Nunez
Pages 61-68


II. Paperoles
Machine universelle
Aurélien Bellanger
Pages 69-72


II. Paperoles
La grammaire envahie par la lune
Jacqueline Risset
Pages 73-82


II. Paperoles
Le mime intérieur : une alchimie de l'imaginaire
Nicolas Grimaldi
Pages 83-90


II. Paperoles
Proust(s)
George Steiner
Pages 91-93


II. Paperoles
Bismarck, Marcel et M. de Norpois
Jacques Jouet
Pages 94-95


II. Paperoles
Les souliers rouges de la duchesse
Laure Murat
Pages 96-105


II. Paperoles
Encre invisible
Stéphane Zagdanski
Pages 106-116


II. Paperoles
Finir sa phrase
Christophe Pradeau
Pages 117-126


II. Paperoles
Fraternité
Lorenza Foschini
Traduit de l'italien par Danièle Valin
Pages 127-138


II. Paperoles
Un accident de M. de Charlus
Karen Haddad
Pages 139-146


II. Paperoles
Meilleure fin pour la Berma
Eugène Nicole
Pages 147-152


II. Paperoles
L'esprit de l'escalier
Philippe Forest
Pages 153-163


III. Pastiches et mélanges
La transsubstantiation selon Marcel Proust
Julia Kristeva
Pages 164-183


III. Pastiches et mélanges
Pourquoi, depuis Proust, la littérature a perdu son temps
Philippe Vilain
Pages 184-194


III. Pastiches et mélanges
Le Flaubert de Proust
Henri Raczymow
Pages 195-203


III. Pastiches et mélanges
Un diamant!...
Franc Schuerewegen
Pages 204-215


III. Pastiches et mélanges
Un inédit : Le Carnet de Syntaxe de Proust
Jean-Paul Goux
Pages 216-227


III. Pastiches et mélanges
Le citoyen Proust
Régis Jauffret
Pages 228-237


IV. Des années et des mondes
Au Ritz, le 25 juin 1918 : Marcel Proust et Gaston Gallimard
Alban Cerisier
Pages 238-248


IV. Des années et des mondes
Premières lectures européennes de Du côté de chez Swann
Anna Elsner
Pages 249-254


IV. Des années et des mondes
À l'ombre de Proust
Vincent Ferré
Pages 255-266


IV. Des années et des mondes
Regards sur la fortune de Proust en Allemagne, en Autriche et en Suisse
Luzius Keller
Pages 267-278


IV. Des années et des mondes
Proust et son double
Gabriella Bosco
Pages 279-288


IV. Des années et des mondes
Postérité japonaise d'À la recherche du temps perdu
Yuji Murakami
Pages 289-293


IV. Des années et des mondes
Proust retrouvé
Huang Hong
Pages 294-304


IV. Des années et des mondes
Tradui Proust dans une totale jubilation
Guy Regis
Pages 305-309


Un mot d'ailleurs
Nephelibate
Nuno Camarneiro
Pages 310-315


Épiphanies
Il est déjà, je l'imagine, cette haute silhouette maigre et légèrement...
Mathieu Larnaudie
Pages 316-322


Ok

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.