Le blog de Michel Crépu Février 2016

  • DiCaprio revient, Trump arrive
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 25/02/2016

    Donald Trump, au contraire du personnage joué à l’écran par Leonardo DiCaprio dans le film d’Alejandro Iñarritu, The Revenant, n’est pas un fantôme. Il ne revient pas, il arrive. Il est comme le grizzly fonçant sur DiCaprio qui n’a même pas de moufles pour se défendre. C’est d’ailleurs une des étrangetés du film d’Iñarritu de plonger ses personnages dans les eaux glacées du grand nord canadien, cela comme s’il s’agissait d’un immense jacuzzi.

    > Lire la suite

  • Aller au fond des choses
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 18/02/2016

    Tel est désormais l’enjeu, pour tout « message » en provenance de la planète Shoah, d’échapper au ras le bol. L’unique en butte à la banalisation, c’est une ritournelle propre aux temps que nous vivons. Peut-on exorciser cela ? Et si l’acte de lire est rendu vain, par quoi le remplacer de plus efficace ? Et d’ailleurs au fait, qu’est-ce que lire ?

    > Lire la suite

  • Le souffle de la bête
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 11/02/2016

    Hier après midi, le vent soufflait sur la Seine, au milieu des mouettes. On causait de Moby Dick à l’émission « La Compagnie des auteurs » de Mathieu Garrigou-Lagrange sur France Culture. L’américaniste littéraire Michel Imbert évoquait la place unique du roman de Melville dans l’imaginaire « national » américain. On met des guillemets à « national » parce que le monstre marin, c’est tout de même autre chose que les pinailleries habituelles sur l’« identité » auxquelles nous sommes maintenant habitués.

    > Lire la suite

  • En sortant du Paradis
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 04/02/2016

    Vous trouvez que le débat sur la déchéance nationale n’a aucun intérêt, que c’est une diversion irréelle qui n’a pas le moindre rapport avec la réalité. Que vous importe puisque vous avez ressorti de la bibliothèque La vie d’Arseniev d’Ivan Bounine (Éd. Bartillat). Livre merveilleux, livre d’une enfance et d’une adolescence russes, écrit par un homme (1870-1953) qui reçut le Nobel de littérature en 1933.

    > Lire la suite

 
Recevoir une alerte à chaque publication d’un article

Derniers articles

Prendre le frais avec Don DeLillo
L’Amérique fait le spectacle. C’est normal, c’est dans sa nature. À la tribune de l’ONU, Donald Trump déclare qu’il est prêt à détruire la Corée du Nord. Kim Jong Un, médusé, n’en croit pas ses oreilles, d’ailleurs bien dégagées. Une prime à celui qui arrive à interviewer le coiffeur de Kim, lequel nous paraît d’un cran supérieur à celui de Donald. L’Amérique, incarné par un demi-fou, apporte à son ennemi l’allumette fatale sur un plateau d’argent. Rêvé-je ? Quelqu’un a-t-il versé du LSD dans ma chocolatière ? On ne dirait pas. Ce film est vrai.

Ne rien porter
Il y a cette strophe étrange, dans la chanson bien connue Malbrough s’en va-t-en guerre qui nous retient ce matin par la manche : « Monsieur de Malbrough est mort, est mort et enterré./ J’l’ai vu porter en terre, par quatre z’officiers./ L’un portait sa cuirasse, l’autre son bouclier / L’un portait son grand sabre, l’autre ne portait rien. » Comme il est beau ce « rien » porté si cérémonieusement dans le cortège funèbre ! Et comme on aimerait bien faire la connaissance de ce quatrième officier qui ne craint pas de s’avancer à nu.

En promenade à Rambouillet
Comme la rue de Beaune, à Paris, renferme certains antiquaires dont on n’a pas idée, notre armoire à livres ressemble de plus en plus à un bahut ensorcelé. La main y plonge au hasard, elle en remonte ce bijou oublié des bibliographies, une histoire du château de Rambouillet par Georges Lenotre, ouvrage publié chez Calmann-Lévy en 1948 dans une charmante collection : « Châteaux, décors de l’histoire ». Lenotre est surtout connu pour être l’auteur de cette merveilleuse série « Vieilles maisons vieux papiers » dont Balzac aurait pu se servir s’il l’avait connu.

> Tous les articles
Rechercher
Ok

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et gérer ces paramètres