Le blog de Michel Crépu Avril 2015

  • Les chemins de Katmandou
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 30/04/2015

    Le nom de Katmandou, pour un européen du baby boom, c'est tout un roman. Le roman même des seventies quand le cinéaste André Cayatte mettait en scène le roman de René Barjavel, Les chemins de Katmandou. À l'époque, les ados ne cherchaient pas à partir en Syrie apprendre à tuer des chiens d'infidèles, ils voulaient juste fumer un joint avec Sri Chimnoy, le gourou des Beatles.

    > Lire la suite

  • Jean d'Ormesson, le charme de l'indéfendable
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 23/04/2015

    À toute volée le tocsin, depuis que l'annonce d'une Pléiade « Jean d'O » a été rendue officielle. Dans les chaumières, c'est la fin du monde. Les éclairs strient le ciel, Dieu lui-même éternue. Quoi, comment, au pays de Gracq en papier Bible, l'arrivée de l'ineffable académicien !

    > Lire la suite

  • Les belles histoires de l'oncle Grass
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 16/04/2015

    Il y a au moins une chose qui est sûre, c'est que la littérature allemande contemporaine n'est pas à la ramasse. Et par « contemporaine », bien sûr, on veut dire d'« après guerre », c'est-à-dire « après Auschwitz ». Parmi les nombreuses déclarations qui accompagnèrent sa carrière de mauvaise conscience, Grass avait dit un jour qu' « Auschwitz » devait servir de « référent » à la langue allemande.

    > Lire la suite

  • Les naufragés de Radio France
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 09/04/2015

    Le paquebot Radio France s'enfonce à l'horizon, bientôt il aura disparu. Personne ne saurait dire, d'une manière claire, les raisons fondamentales d'une grève qui dure depuis 22 jours. Déjà, notre cœur se serrait à la vue du triste état de la moquette directoriale.

    > Lire la suite

  • De quoi sommes-nous les contemporains ?
    Le blog de Michel Crépu | Publié le : 02/04/2015

    « Le calendrier ne répond pas bien » objectait Barthes à cette question qu'il se posait à lui-même et qui pourrait être la nôtre, aujourd'hui, à la NRF, en 2015. « Dis moi de quoi tu es le contemporain, je lirai ta revue. » Barthes, c'était au bon temps du Collège de France, vers 1977, quand l'auteur des Mythologies y donnait sa première leçon.

    > Lire la suite

 
Recevoir une alerte à chaque publication d’un article

Derniers articles

Bienheureux comme Blaise Pascal
Voilà la nouvelle la plus importante de l’été. Le pape François, jésuite, a élevé le janséniste Blaise Pascal au rang de « bienheureux ». « Bienheureux » est le dernier barreau avant le grade ultime de « saint ». Il faudra la bagatelle de deux ou trois siècles pour finir le travail. Mais que l’auteur des Provinciales devienne soluble sous les ors baroques du baldaquin de saint Pierre bouleverse comme la découverte d’une planète qu’on ne soupçonnait pas.

L'affaire Grégory : un peu de Satan dans l’eau froide
Le « petit juge » Lambert a mis sa tête dans un sac plastique et il a quitté ce monde. Nous aurions oublié jusqu’à son nom si les progrès technologiques n’avaient pas rattrapé le « petit juge » par la manche. C’était l’époque où Marguerite Duras trouvait que Christine Villemin avait une allure de criminelle à la Euripide.

Un verre au Jupiter Bar
La collection TERRIFIC-FANTASY vous présente son nouveau poster : Prince Makron et les spectres . Exposée d’abord sous les ors de Versailles, elle sera offerte au bon peuple dans toutes les mairies. C’est un événement dans l’histoire des gloires de la France. Comme un maharadjah avait inventé la lampe perpétuelle à seule fin d’éviter à ses serviteurs de se relever la nuit pour la rallumer, l’eunuque du Prince se tiendra en permanence près de la flamme. À tout moment, tel un dijinn, il pourra jaillir en acceléré. Car le peuple ne souffre point d’attendre. Même quand il dort, il fait semblant.

> Tous les articles
Rechercher
Ok

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et gérer ces paramètres